Masculinité toxique ?

Dans son dernier spot publicitaire, Gillette a provoqué la polémique en s’attaquant à la masculinité toxique et aux stéréotypes. La société américaine spécialisée dans les produits d’hygiène remet en question la masculinité et ce que signifie être un homme dans l’imaginaire collectif.

Elle n’hésite pas à explicitement faire référence au mouvement #MeToo, à l’affaire Weinstein et au témoignage de Terry Crews. Dans la vidéo, on peut y voir des enfants se bagarrer dans un jardin avec leur père répétant « boys will be boys » derrière leur barbecue. Après un moment d’introspection, les comportements se mettent à changer et les hommes décident de ne plus siffler les filles dans la rue. Selon la marque, c’est ce que représente « The Best A Man Can Get ». Gillette ayant un rôle influent, l’entreprise s’engage à « promouvoir une image positive, atteignable, inclusive et saine de ce qu’est un homme ». Non seulement pour eux, mais aussi pour leurs fils. 

A travers cette polémique qui a fait principalement débat aux Etats-Unis, on peut constater qu’il y a encore des tensions et des incompréhensions par rapport au genre. Un exemple plus français serait le chanteur Bilal Hassani qui attise la haine de millions de personnes. En effet, le représentant de la France au concours de l’Eurovision bouleverse les codes. Il a fait des perruques, du maquillage et de « Bonsoir Paris » sa marque de fabrique. Sans rentrer dans des détails sur sa vie, il semblerait encore une fois qu’il y ait de nombreuses incompréhensions dans les remarques adressées au jeune artiste. Bien qu’il joue avec les attributs des deux genres, Bilal Hassani reste un homme. Puisque de nombreuses personnes ne saissisent pas la différence entre genre et sexe, NVP vous propose donc quelques définitions.

Le sexe d’une personne se réfère aux caractéristiques biologiques et physiologiques. Il y a donc des hommes et des femmes que l’on peut différencier par leur parties génitales.

Le genre évoque les rôles et comportements qui sont déterminés socialement. C’est donc la société qui décide de ce qui correspond au genre féminin et masculin. Les aspects de genre varient donc considérablement entre les pays : des hommes se maquillent en Corée du Sud et les femmes ne pouvaient pas conduire en Arabie Saoudite jusqu’à récemment.

Le mot cisgenre désigne les personnes dont l’identité de genre correspond au sexe que la personne avait ou qui lui a été assigné à la naissance. C’est donc la vaste majorité de la population.

Une personne dite queer ne veut pas être étiquetée comme étant un homme, une femme, un hétérosexuel ou un homosexuel. Pour ces personnes, il y a une fluidité sexuelle et de genre. C’est pour cela qu’ils ne veulent pas être catalogués.

La masculinité toxique est un modèle spécifique de la virilité, orienté vers la domination et le contrôle. C’est une virilité qui perçoit les femmes et personnes LGBT comme inférieures, qui conçoit le sexe comme un acte non pas d’affection pas de domination, et qui valorise la violence comme seule façon de s’imposer dans le monde.

Pour illustrer toutes ces définitions, la tenue de l’acteur Billy Porter lors de la 91ème cérémonie des Oscars va vous éclairer. Robe en velours noir dotée d’un haut en forme de smoking, cet homme joue avec les codes vestimentaires entre masculin et féminin. Cependant, son orientation sexuelle n’a rien à voir avec tout cela et il reste un homme. Cela peut paraître simple pour certains et abstrait pour d’autres, néanmoins la diversité de notre monde est une réalité qu’il faut accepter. Finalement, la notion de genre, bien qu’elle soit liée à de nombreuses problématiques contemporaines, reste assez vaguement comprise et mène à beaucoup de débats. Et vous, pensez-vous qu’il y a plus de deux genres ? Pensez-vous qu’il faut réajuster ces normes sociales ?

Léo Leblanc

Publicités

2 commentaires sur « Masculinité toxique ? »

  1. Super Intéressant ! A mes yeux, le genre n’existe pas et je pense que tout le monde devrait simplement vivre comme il l’entend sans avoir à répondre de sa personnalité ou de son apparence. Quant aux normes sociales, je pense qu’il est évident qu’il faut qu’elles bougent et changent
    Très bon article

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s